La Chine gagne l&rsquo,marc jacobs homme lunettes;Euro de football

Pendant le match, les affaires continuent. Tandis qu’Antoine Griezmann envoie le ballon dans les buts adverses, les businessmen s’activent dans la coulisse. Et à ce petit jeu, ce n’est pas la France qui gagne, ni l’Allemagne ou le Portugal, mais la Chine. Il faut dire que le pays s’est sérieusement entraîné. Depuis un an, ses entreprises achètent méticuleusement de grands clubs européens et le Financial Times assure que le groupe immobilier Wanda,lunette ski oakley, le plus actif dans ce domaine,adidas yeezy boost 350 aliexpress, est en train de mettre au point une coupe d’Europe des clubs, concurrente de la Champion’s League de l’UEFA. Le géant des loisirs, propriété de l’homme le plus riche de Chine, Wang Jianlin, s’était arrogé en 2015 près de 20 % de l’Atlético de Madrid,lunettes marc jacobs, dernier vainqueur de la coupe d’Europe.

L’offensive a démarré au début de 2015 et ne semble pas prête de s’arrêter. Mardi 5 juillet, l’ancien président du conseil italien Silvio Berlusconi annonçait la vente de son club, l’AC Milan, à des investisseurs chinois pour au moins 400 millions d’euros. Un mois plus tôt, l’autre club prestigieux de la ville, l’Inter Milan était tombé dans l’escarcelle du distributeur Suning pour 270 millions d’euros. Et coup sur coup,solaire celine, des grands noms, comme les anglais Manchester City et Aston Villa, ou le français Sochaux ont été achetés en tout ou partie par des actionnaires chinois.

Xi Jinping est un fan de foot

Depuis le début de 2015, les industriels du pays auraient dépensé plus de 2,5 milliards d’euros sur le Vieux Continent dans le football. Disciplinés,